Le Monde De L'islam

Bac 2006

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

sans icône Bac 2006

Message par lina le Jeu Juin 15, 2006 6:34 am

salam alikoum


Bac 2006 : Ouverture d'une enquête sur une affaire de fuite des épreuves à Meknès


Le directeur du Centre national des examens, Mohamed Sassi a démenti les informations rapportées par certains journaux faisant état de plusieurs cas de fuite des épreuves du baccalauréat à Nador et à Moulay Driss Zerhoune.

Il a expliqué que «les données disponibles jusqu'à présent et les investigations menées au niveau national ont révélé qu'il s'agit de cas limités enregistrés uniquement à Meknès». M. Sassi, qui était l'invité du journal de soir de la deuxième chaîne de télévision 2M, a également fait savoir que «le ministère de l'Education nationale, en coordination avec les autorités compétentes, a ouvert une enquête sur l'affaire de fuite des épreuves du baccalauréat à Mekhnès, en vue de prendre les mesures disciplinaires et judiciaires à l'encontre des instigateurs». Il a tenu à préciser que le problème porte sur des cas limités et concerne deux établissements de la ville, affirmant que le ministère est en train de collecter les données nécessaires pour évaluer la situation et prendre les mesures administratives qui s'imposent.

Selon lui, des mesures seront prises incessamment concernant cette affaire qui a suscité l'indignation des candidats, de leurs tuteurs et du corps enseignant de la ville. Ceci a été accompagné d'un mouvement de protestation et du boycott des examens de samedi par les élèves du lycée Lalla Amina.

Par ailleurs, M. Sassi a rassuré que les examens du baccalauréat se sont déroulés dans des conditions normales, faisant savoir qu'une série de mesures ont été prises pour assurer une meilleure organisation et alléger la pression qui pèse sur les candidats.

A noter que plus de 288.000 candidats ont passé cette année les épreuves du baccalauréat, soit une hausse de 8,4 % par rapport à l'année scolaire précédente. Fait marquant, le nombre des candidats issus de l'enseignement privé a enregistré une hausse de 40 %, passant ainsi de 2.906 en 2005 à 4.877 en 2006.

L'épreuve de rattrapage aura lieu les 6, 7 et 8 juillet. L'examen régional normalisé, réservé aux candidats libres, se tient à partir de ce lundi 12 et demain 13 juin pour la session normale, et les 10 et 11 juillet pour la session de rattrapage. Les délibérations auront lieu les 19 et 20 juin pour la session normale et les 14 et 15 juillet pour celle de rattrapage.

Rappelons que les résultats de la session normale et celle de rattrapage des examens du baccalauréat pour l'année scolaire 2004-2005 révèlent des taux de réussite de 47,34% dans l'enseignement public, 78,9% dans le privé et de 20,6% pour les candidats libres. Le nombre des candidats ayant obtenu leur baccalauréat dans l'enseignement public a atteint 90.955 (47,34%), contre 85.209 (45,87%), une année auparavant, tandis que le nombre des admis est réparti entre l'enseignement général avec 82.367 candidats, l'enseignement originel (1.794), l'enseignement technique commercial (4.751) et l'enseignement technique industriel (2.043).

Pour ce qui est des séries de l'enseignement général où sont inscrits 92,9% des candidats, le ministère de tutelle affirme que le taux de réussite pour la série Lettres a atteint 38,3% (90.608 candidats), 67,7% pour la série Lettres, spécialité langues (1.584 candidats), 52,5% pour la série Sciences expérimentales (81.552 candidats), 77,5% pour la série Sciences mathématiques A (3.814 candidats) et 87,8% pour la série Sciences mathématiques B (884 candidats).

Le taux de réussite dans l'enseignement privé a atteint 78,9% avec 2.253 admis, alors que celui des candidats libres se chiffre à 20,6% avec 5.512 admis.



Source : Le Matin

lina
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 5420
Religion : Islam
Date d'inscription : 27/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

sans icône Re: Bac 2006

Message par lina le Dim Juin 18, 2006 2:16 pm

Après les fuites, reprise du Bac à Meknès


Après une suspension forcée de l'examen du baccalauréat suite aux fuites constatées de quelques épreuves, les élèves des lycées Lalla Amina et Khawarizmi relevant de la délégation de Meknès vont devoir reprendre, à partir d'aujourd'hui et jusqu'à jeudi, les examens national et régional. Cette décision intervient après la suspension de certaines épreuves de l'examen national normalisé pour l'obtention du baccalauréat, aux centres (Lalla Amina et Khawarizmi) relevant de la délégation de Meknès, et des épreuves de l'examen régional normalisé de la première année du cycle du baccalauréat, au lycée Khawarizmi, annonce le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, dans un communiqué parvenu à la rédaction du " Matin ".


La suspension a été décidée au lendemain de la découverte des fuites des épreuves des examens au lycée Lalla Amina où les tests d'anglais ont filtré, suivis de ceux des sciences naturelles au lycée Khawarizmi. Cette affaire a suscité l'indignation des candidats, de leurs tuteurs et du corps enseignant de la ville. Indignation accompagnée d'un mouvement de protestation et du boycott des examens de samedi par les élèves du lycée Lalla Amina.

Le ministère de tutelle explique que la décision de reprise des examens
« répond aussi au souci de garantir le principe d'égalité des chances pour tous les candidats et candidates dans lesdits lycées et de leur permettre de bénéficier des opportunités offertes en vue de poursuivre leur étude après le bac».

Le ministère précise qu'au niveau du lycée Lalla Amina, et dans le cadre de l'examen national normalisé pour l'obtention du baccalauréat, les épreuves de la deuxième langue (série lettres et lettres option langues) se dérouleront dans la matinée du lundi 19 juin de 8 h à 11 h et de 8 h à 10 h pour les séries sciences expérimentales et sciences mathématiques (A), alors que l'après-midi sera consacré aux épreuves de philosophie pour la série lettres (14 h-17 h) et de sciences naturelles pour les série sciences expérimentales (14 h-17 h) et sciences mathématiques (14 h-16 h).

Au niveau du lycée Khawarizmi, le lundi après-midi sera consacré aux épreuves de philosophie pour les littéraires (14 h-17 h) et de sciences naturelles pour la série sciences expérimentales (14 h-17 h).

Mardi matin, les candidats libres (série lettres) passeront au lycée Khawarizmi les épreuves d'éducation islamique (8h-9h30) et de mathématiques (10 h-11 h 30), alors que les candidats libres (sciences expérimentales) passeront les épreuves d'éducation islamique (8 h-9 h 30) et de la langue arabe (10 h-12 h).

L'après-midi, les candidats libres (série lettres et lettres option langues) passeront les épreuves de sciences naturelles (14 h-15 h 30) alors que les candidats de la série sciences expérimentales passeront les épreuves d'histoire et géographie (14 h-15 h 30) et de traduction ou d'activités pédagogiques (16 h-17 h 30).
La matinée du mercredi 21 juin sera consacrée aux épreuves de langue française (8 h-10 h 30) et de la matière «chose locale» (11 h-12 h) pour les candidats libres (séries lettres et sciences expérimentales).

Le même source ajoute qu'au niveau du centre «lycée Khawarizmi», les épreuves de l'examen régional normalisé de première année du cycle du baccalauréat se dérouleront les mercredi et jeudi (21 et 22 juin) selon le calendrier fixé pour cet examen.

Les résultats de ces épreuves seront annoncés avec ceux des autres académies selon la date fixée au niveau national. Les épreuves de rattrapage auront lieu en juillet prochain.

Entre-temps, des sanctions pénales ont été décidées à l'encontre des personnes impliquées dans ce scandale. Celles-ci ont été déférées devant le parquet général près le tribunal de première instance de la ville. Il s'agit d'abord de Abderrahim Chaouri, agent de service chargé de l'impression à l'Académie du ministère de l'Education nationale dans la région de Meknès-Tafilalet, et de Khattat Mohamed, agent d'exécution à la même Académie, qui ont agi avec la complicité d'autres individus. Huit étudiants et quatre personnes de différentes professions, dont un instituteur du secteur privé, sont également impliqués dans cette affaire.

Le parquet général a ordonné de diligenter une enquête à l'encontre des personnes concernées pour crimes de corruption et de tricherie aux examens.



| LE MATIN

lina
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 5420
Religion : Islam
Date d'inscription : 27/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum