Le Monde De L'islam

Le nouveau né...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

sans icône Le nouveau né...

Message par Tayssir le Ven Mar 31, 2006 6:15 am

Après la naissance, la première chose qu'il est "Sounnah" de faire est de prononcer les paroles de l'adhân (appel à la prière) dans l'oreille droite de l'enfant. Abou Râfi' (radhia Allâhou anhou) raconte en ce sens qu'il a vu le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) dire l'adhân dans l'oreille de Hassan (radhia Allâhou anhou), fils de Ali (radhia Allâhou anhou), lorsqu'il vint au monde. (Ahmad, Abou Dâoûd et Tirmidhi, qui authentifie le Hadith). Certains Hadiths font également allusion au fait de prononcer les paroles de l'iqâmah (second appel prononcé juste avant la prière) dans l'oreille gauche de l'enfant. (Deux traditions sont rapportées notamment par Ibnous Sinniy r.a. et Bayhaqui, mais leur authenticité n'est pas fermement établie.) La raison avancée pour expliquer cette pratique est que celle-ci a pour but de faire en sorte que le nom d'Allah (azza wa djalla) soit la première chose qui imprègne le subconscient de l'enfant.

Ensuite, il est recommandé de procéder au "tahnîk", qui consiste à faire mâcher un minuscule morceau de datte (ou autre chose sucrée) par une pieuse personne musulmane, et ensuite à mettre ce minuscule morceau de datte en contact avec le palais ou la langue du nouveau-né. Cette pratique est également rapportée de façon authentique du Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam), dans au moins deux Hadiths du Sahîh Boukhâri.

Il est recommandé de raser la tête de l'enfant au septième jour de la naissance, de peser les cheveux qui ont été retirés et de donner en aumône aux pauvres une quantité d'argent équivalente au poids des cheveux. Cela est rapporté notamment dans un Hadith du Mousnad Ahmad, mais également du Mouwwatta de l'Imâm Mâlik r.a.

On se doit aussi de choisir un beau prénom pour l'enfant. Il y a deux Hadiths authentiques rapportés dans le Sahîh Mouslim qui montrent que le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) avait, en deux occasions au moins, prénommé des nouveaux nés immédiatement après la naissance. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a donné de nombreuses recommandations concernant le choix d'un bon prénom. Il en a par exemple conseillé certains (comme Abdoullah, Abd oul Rahmân...) et déconseillé d'autres.

Après la naissance d'un enfant, il est également "Sounnah" de faire le "aqiqah", qui consiste à égorger un animal (mouton, chèvre ...) et de distribuer une partie de sa viande aux pauvres et aux nécessiteux. Il est mieux de faire le "aqiqah" avant de raser la tête de l'enfant, le septième jour. Maintenant, si on ne peut le faire le septième jour, on peut le reporter pour le 14ème, ou 21ème jour, comme cela est évoqué dans une Tradition de Bayhaqi (dont l'authenticité est cependant considérée comme étant douteuse); mais si on le désire, on peut le faire n'importe quel autre jour. En ce qui concerne le nombre d'animaux à égorger, d'après un Hadith de Abou Dâoûd rapporté par Oummé Kourz (radhia Allâhou anha), il est recommandé de sacrifier deux moutons s'il s'agit d'un fils et un seul s'il s'agit d'une fille. C'est la position qu'ont adopté les savants de l'école hambalite et de l'école châféite. Mais il est aussi rapporté du Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) qu'il n'a égorgé qu'un animal pour le "aqiqah" de ses deux petits-fils bénis, Hassan (radhia Allâhou anhou) et Housseïn (radhia Allâhou anhou). C'est la raison pour laquelle, en général, les savants de l'école hanafite et ceux de l'école mâlékite considère que le nombre d'animal à sacrifier en "aqiqah" est le même, que le nouveau-né soit un garçon ou une fille.

Le nouveau-né doit aussi être circoncis, s'il s'agit d'un garçon. La circoncision est considérée comme étant une pratique très importante en Islam (beaucoup de savants considèrent cette pratique comme nécessaire, "wâdjib"...) et relevant de la nature primordiale humaine ("fitrah"), comme cela est rapporté notamment de Abou Houreïra (radhia Allâhou anhou) dans un Hadith du Sahîh Boukhâri.

Voici donc, en résumé, les pratiques enseignées après la naissance d'un enfant musulman.



Et Allah Seul détient la Vérité !

Tayssir
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Féminin Nombre de messages : 1273
Age : 29
Localisation : seine saint denis
Date d'inscription : 18/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

sans icône Re: Le nouveau né...

Message par Khadidja M. le Lun Déc 11, 2006 7:25 am

Assalamou Alaïkoum ya Taiyssir!

j'ai beaucoup appris dans ton joli message, merci beaucoup et puisse ALLAH te recompenser. c'est très important de savoir quels sont nos devoirs vis-a-vis du nouveau né. Surtout que les parents sont responsable du devenir de leur enfants. Qu'ALLAH nous donne beaucoup d'enfants et nous permettent de bien les élever dès le jour de leur naissance. Amine!

salamou Alaïkoum

Khadidja M.
Marhaban Beek
Marhaban Beek

Féminin Nombre de messages : 8
Localisation : Cameroun
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum